Les 5 Idéaux du Reiki: J'honore mes parents

Aujourd'hui, rien qu'aujourd'hui, j'honore mes parents, mes professeurs, mes aieux.

 

J'honore mes professeurs...C'est un acte naturel en Orient où le respect de l'enseignant et de tout ce qu'il nous apporte, la connaissance qu'il accepte de nous transmettre est considérée comme un honneur.....Il en était ainsi également dans notre société il y a quelques années, et on voit malheureusement ce que la fin de ce respect a apporté ou apporte encore dans notre monde...

Mais, trève de lamentation...Une autre idée de cette faculté à honorer est le pouvoir du pardon. Certes, on peut considérer que nos parents, nos professeurs ont fait de leur mieux pour nous élever, nous enseigner...Mais il se peut qu'ils se soient trompés, aient comis des erreurs irréparables sur nos vies. Et donc, si le pardon nous est enseigné par la plupart des religions, ou enseignement spirituel, il nous est appris en tant qu'obligation. Etant donné que nous avons tendance à ne pas accepter ce qu'on nous impose, car le pardon est peut être mal enseigné...on va très certainement passer à côté de ce que le pardon nous apporte à nous. Je m'explique:

Lorsque nous ne savons pas pardonner à quelqu'un pour ce qu'il nous a fait subir, lorsque nous éprouvons de la colère envers cette personne; A qui faisons le plus de mal ? A lui ou à nous ???.....Hummmmm ????? :-)

La réponse semble claire: Lorsque nous sommes en colère après une personne, il est fort probable que la personne concernée s'en moque royalement et continue à vivre sa vie le plus allégrement possible en se disant " quand çà lui passera, il fera signe....Je vais pas m'gacher la vie avec lui ( c'est valable avec "elle" aussi, hein ???)

La personne qui souffre donc le plus de la colère, voire de la haine, c'est bien nous....n'est ce pas ? Car on finit par ne vivre qu'avec cette colère, à la nourrir, à l'entretenir (une belle colère comme çà, il faut qu'elle reste comme neuve, brillante, faire les chromes et tout et tout, graissage vidange....)

Et qui souffre ????? 

C'est pour celà qu'il est important de pardonner, pas pour l'autre, mais bien entendu pour soi même.

Ayant ainsi pardonné, on peut honorer...et remercier l'expérience qui, même douloureuse, nous a fait avancer....et nous fait sentir de plus en plus co-créateurs en réussissant par nous même à nous débarrasser des shémas que l'on refuse aujourd'hui.

Nous devenons forts au lieu d'être faibles.

Nous ne sommes plus victimes.

S'il n'y a plus de victimes, il n'y a plus de coupables et nous pouvons pardonner.

Bon, là encore, il s'agit d'un shéma que moi-même je donne....

Mais ce qui me semble important, la seule chose qui me semble importante, est qu'en se libérant de la colère, en pardonnant, c'est à nous, et à nous en priorité que l'on fait du bien.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Lotteau Claudine 13 (mardi, 28 février 2017)

    Je viens d'atteindre ma 80ème année. La lecture de votre texte me rapporte à l'une de mes maximes de vie. "Forgive and forget!" Pardonne et oublie!et" On n'emporte avec soi que ce qu'on a donné aux autres". Donner son pardon n'est pas une lâcheté comme certains le croient;le pardon,c'est la générosité, la chance d'une réconciliation possible. L'oubli est plus compliqué ...Le pardon n'est pas toujours facile mais il est nécessaire car l'amertume pollue la pensée;J'espère que votre message parlera aux personnes qui le liront! Amicalement.