Vivre le moment présent Partie 3

Bonjour,

 

Je reviens sur c'est aspect important necessaire pour pouvoir profiter pleinement de la vie sans resté bloqué sur les éléments du passé qui, lorsqu'on y réflécit un peu, ne nous servent plus à rien, sinon à nous pourrir la vie. Et également, se liberer des peurs inutiles du futur. Il s'agit donc de bien vivre le moment présent.

Lors de l'explication de la petite méthode de "conscience" de notre corps qui faisait l'objet de l' article précédent, je vous ai parlé des penséées, images qui viennent constamment à notre esprit, sans même que, finalement, on y prenne garde....Mais qui finissent, inconsciemment, par nous fatiguer l'existance, car à la fin, notre esprit ne peut jamais être au repos et souffler un peu 5 mn!!!

Essayez donc de ne penser à rien.....Non, là, vous pensez déjà, il y a déjà une pensée qui est arrivée.

Essayez.....de faire le vide total dans votre esprit....Hummmm ????? pas facile hein ? Elles reviennent vite les pensées...sans même qu'on s'apercoivent comment elles sont venues...hop, il y en a une qui débarque. Et le mieux, c'est qu'à partir d'une simple pensée, une seule, on arrive à s'en faire des films, les tisser avec d'autres pensées....Et, pour peu que vous soyez un peu angoissés au départ....En 5mn top chrono, vos nouvelles pensées se seront changé en film imaginaire cauchemardesques qui vous donneront des peurs qui vont s'ancrer en vous et vous angoisser encore plus et encore plus longtemps.....Je le sais bien, je suis pareil que vous lol.

 

Pourtant, se liberer des pensées est très simple, beaucoup plus simple qu'on ne peut l'imaginer. Je vais vous expliquer un petit exercice qui necessite, au déaprt, que vous le travaillez en "méditation"....mais vous verrez qu'ensuite, vous n'aurez plus besoin de méditer pour y arriver à chaque fois que vous recevez, par exemple, une mauvaise nouvelle qui risque, selon vous et selon l'imagination et la capacité incroyable que vous avez à vous en faire des scénarios cauchemardesques.

 

Bien, vous êtes prêts ????

 

Mettez vous dans un endroit calme, là où vous ne serez pas dérangé pendant environ 15 mn.

Asseyez vous; En tailleur sur un coussin, ou sur le rebord d'une chaise. l'important est que vous ayiez le dos bien droit.

Fermez les yeux et respirez, assez profondément, mais calmement.....prenez conscience que vous respirez. Détendez vous et ne pensez à rien.

Très vite, sans que vous vous en rendiez compte, une pensée arrivera. Elle sera là avant même que vous en ayez pris conscience....

C'est à ce moment, au moment où vous prenez conscience qu'une pensée est arrivée malgré vous que l'exercice devient amusant:

On va tenter de ne pas s'accrocher à cette pensée, de la laisser glisser. Il ne s'agit pas là de la chasser de votre esprit: surtout pas; Si on chasse une pensée, il est certain qu'elle va revenir, peut être sous une autre forme qui, au départ, vous semblera n'avoir aucun rapport avec la pensée initiale mais qui, avec le jeu des scénarios, reviendra...sauf que là, elle sera encore plus forte, plus installée.

On va donc faire glisser cette pensée, au dehors de notre conscience pour qu'elle ne revienne plus.

Pour celà, placez vous, non pas en propriétaire de la pensée, mais en observateur. Tentez donc d'observer cette pensée, de l'extérieur, puis, imaginez que cette pensée glisse derrière vous, qu'elle s'en, seule, pour être nettoyée, par la Terre ou l'Univers, ou Dieu si vous êtes catholique: peut importe.

Que ce passe t il à ce moment là. A ce moment où vous avez réussi à emmener loin derrière vous cette pensée? Ben vous ne vous en êtes pas rendu compte, mais une nouvelle s'est déjà installé :-).

Pas grave, je sais que vous êtes d'une patience d'ange.....Vous allez donc recommencer ce petit travail qui consiste à emmener cette nouvelle pensée ballader vers des contrées lointaines.

A un moment, vous allez vous apercevoir qu'il apparait un certain laps de temps entre deux pensées....Oh, peut être pas dès le premier jour, mais lorsque vous aurez fait cet exercice deux ou trois jours et que vous commencerez à vous amuser avec vos pensées.

Vous vous rendrez compte, donc, qu'il existe un certain laps de temps entre deux pensées: un vide. En fait, c'est à ce moment là que vous pourrez dire que vous avez presque gagné la bataille: Votre cerveau se pose la question: "Punaise, à chaque fois que je lui envoie uune pensée, il me la refourgue aux oubliettes. Mais qu'est ce que je vais bien pouvoir lui envoyer pour être plus fort que lui et le mettre KO ????"

Là, Mesdames et Messieurs....Roulement de tambour !!!!!

Une seule question doit arriver à votre conscience: Quelle sera la prochaine pensée ? quel thème ? Ou quelle couleur, peut importe. Mais au moment, à l'instant (Au début, ce n'est qu'une demi seconde, tout au plus) ou votre cerveau cherche une pensée à vous envoyer: Posez lui la question: Quelle sera la prochaine pensée?

Là, une nouvelle fois vous mettez votre "machine à pensées" en défaut !!!! Là, votre machine à pensée ne sait plus que faire....Alors, elle va vous en envoyer une.....n'importe laquelle, mais rien de méchant car elle ne sait plus que faire. Traitez cette nouvelle pensée comme les autres, et à nouveau reposez la question pendant ce court laps de temps de quelques dixièmes de secondes: Quelle sera la prochaine???

Et recommencez, sans cesse; Ce doit être un jeu et vous verrez que, progressivement, ce laps de temps va s'allonger. D'abord une seconde (et croyez moi, c'est génail une seconde sans pensée...çà fait un bien fou.

Puis deux secondes, puis trois.

A partir de ce moment là, tentez d'analyser l'état dans lequel vous êtes....Comment votre cerveau arrive à se reposer, ce que vous ressentez. Attention, ne vous laissez pas prendre au piège, car la "machine à pensées guette toujours et peux vous envoyer une pensée du type: A quoi tu penses, qu'est ce que ressens ????

Non, en disant "analyser", je voulais plutôt dire: Profiter....Profiter, et essayer de faire durer le plus longtemps possible cet état de vide. Même si ce n'est que 30 secondes, ou encore 15....10 ou rien que 5 secondes. 

Mais sentez ce bien être en vous. Un bien être que vous n'aviez jamais conu auparavant......Et profitez.

Croyez moi sur parole. Lorsqu'une idée aura tout de même réussi à s'imiscer, vous n'aurez qu'une seule envie: Celle de l'inviter gentillement à aller voir ailleurs si vous y êtes.

Petit à petit.....le temps de vide pourra, à votre convenance, etre de plus en plus long, et le plaisir, le calme, le moment présent, de plus en relaxant.

 

Avec un peu d'habitude, vous pourrez également y parvenir à tout moment de la journée et reussir, lorsque vous aurez besoin de vous concentrer sur un objectif, à inviter toute autre pensée parasite à aller se faire nettoyer ailleurs.

 

Voilà pour l'instant.

Encore une fois, j'espère avoir été compréhensible et que vous vous amuserez désormais avec vos pensées plutôt que vous laisser envahir.

 

A bientôt

 

Eric

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    isabelle (mercredi, 15 janvier 2014 09:15)

    J'ai essayé et j'y suis arrivé , pas facile au début mais ça vaut le coup .ça change la vie et la façon de la voire ....en tout cas merci..

  • #2

    Eric (mercredi, 15 janvier 2014 18:13)

    Merci beaucoup Isabelle pou ce témoignage.....C'est vrai qu'au début, tous ces principes ne semblent pas évident à admettre, puis à mettre en oeuvre. Mais les résultats viennent, finalement, assez vite...et on découvre ainsi une nouvelle façon de voir la vie.