Les Accords Toltèques

Résumé du livre
écrit par Don Miguel Ruiz
aux Editions Jouvence (poche)
Première édition anglophone 1997
Edition française originale 1999
Edition poche 2005

 

L'approche toltèque, telle que la présente Don Miguel Ruiz dans son livre décrit la réalité comme suit: Notre grille de lecture de la vie est conditionnée par notre éducation et par la culture environnante : les règles, les habitudes, les références. Même (et surtout) le langage fait partie de ce processus de domestication, car c'est elle qui permet sa transmission. Nous interprétons et jugeons la réalité comme si nous regardions au travers d'un écran de fumée où tout est brouillé. Nous n'avons pas choisi ce que nous savons, ce que nous croyons, et nos véritables choix, nos choix personnels,(non issus de choix extérieurs ou d'une éducation inculquée) sont pratiquement inexistants. Nous en sommes tous là, et cela empêche notre conscience d'émerger. Don Miguel Ruiz nomme cela le "rêve" des humains, même si, à mon goût, le mot "rêve" aurait dû être remplacé par "illusion" ou "Réalité faussée, fabriquée, dirigée". 

Cette éducation fonctionne bien, car c'est la peur des punitions, ou de ne pas être reconnu, qui va aider à notre adaptation au rêve. En nous montrant tel que ce qu'on attendait de nous, nous avons fini par ne plus nous montrer tel que nous sommes vraiment. Adulte, (mais dans ces conditions, le sommes nous vraiment?) le processus se reproduit de lui-même. Notre regard sur le monde se fait en fonction de cet apprentissage, bien souvent, à l'encontre de nous-même. Pourtant, quand nous tentons de faire fi de ces lois qui nous dirigent, nous vivons la peur, et c'est ce qui rend si difficile sa remise en question.

Or le rêve est faux, en grande partie en tout cas, et il nous baigne dans un cauchemar, où peur, souffrance, injustice et violence, règnent en maître. Et pourtant la vérité est déjà en nous, mais le brouillard du rêve,  de la vision de tout ce qu'on nous a inculqué  nous empêche de la voir. Être soi-même sans nous soumettre aux désirs et jugements des autres (réels ou intégrés) nous tétanise. En essayant de répondre aux exigences du rêve, nous nous mettons des objectifs impossibles à réaliser, nous ne nous jugeons dès lors jamais à la hauteur, nous tentons de le masquer, et nous nous leurrons avec les masques que les autres portent, en finissant toujours par être déçus.

Nous nous forçons parfois à des comportements très destructeurs, par auto-punition, ou pour ne pas être démasqués. Nous sommes nos propres bourreaux. Et ce que nous acceptons des autres ne dépasse jamais en gravité, ce que nous sommes capables de nous infliger à nous-mêmes, sinon nous les rejetterions, ou nous nous rebellerions.

Plus notre image de nous est négative, l'idée de perfection que nous voulons atteindre est grande, et notre demande de reconnaissance est importante; plus nous serons en mesure d'accepter les pires comportements à notre égard, par peur d'être rejeté.

Et plus nous avons la trouille des autres, plus nous les jugeons durement.

Nous obéissons à toutes les règles du rêve qui nous ont été inculquées, mais nous obéissons surtout aux règles que nous avons intégrées. Les règles à changer sont toutes celles qui sont basées sur la peur. Les nouvelles à intégrer seront fondées sur l'amour. Plutôt que de perdre notre énergie, nous en gagnerons.

Les « 4 accords Toltèques » sont des accords que nous pouvons adopter pour leur puissance, afin de nous guider à refonder tous nos autres propres accords, et nous mener vers une réelle transformation. Il ne s'agit pas de se contenter de réflechir à nos "accords" présent, et de s'en laisser inculquer de nouveaux. Là ne serait pas la solution, mais de fonder SES propres accords afin d'être au plus prêt de SA vérité.

Je vais, dans les prochains billets, tenter de résumer chacun de ces quatre accords.

J'espère que çà vous donnera l'envie de lire ce livre merveilleux de Don Miguel Ruiz et de voir votre vie d'un angle tellement plus positif.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Floréla (mercredi, 02 octobre 2013 15:24)

    Re coucou, j'ai lu ce live et j'ai envie de dire, pourquoi ne l'enseigne tons pas? Le monde serai tellement plus beau et les gens tellement moins mal. Moi il m'a fait du bien j'essaie d'appliquer le plus souvent ces conseils, pas toujours facile suivant les situations, mais cela m'oblige à me contrôler.
    Tu sais qu'il a sortit un livre que j'ai lu et qui est aussi très bien, il s'appelle: la maîtrise de l'amour, de Don Miguel Ruiz, édition Jouvence. Si tu ne l'as pas lu je te le recommande et tu me diras, moi cela m'a permis de comprendre beaucoup de chose sur l'amour depuis mon enfance.
    Voilà, bise Floréla.